un conte court pour les plus jeunes.

 

 

Pas très loin de l'océan, après les dunes et la ville, il y a un chemin qui conduit vers pleins de petites maisons identiques. Elles comportent un jardin avec des pins, du mimosa et des arbousiers. L'été, il y a plein de monde qui vient les habiter, mais dès que l'école reprend, les gens s'en vont et les volets se ferment. La seule maison habitée toute l'année est celle d'Alba.

 

L'été, Alba vit comme un poisson. Elle est toujours dans l'eau. Elle frétille dans le lac, plonge dans la piscine et pousse de grands cris face aux vagues de l'océan. L'été, c'est le temps des copines, des glaces, des barbecues et des feux d'artifices. Il fait jour très tôt et très tard. En Octobre, Il y a bien son anniversaire, la danse et quelques sorties, mais en comparaison, l'automne est un peu triste pour Alba. C'est le temps des pluies et des nuages et pour jouer avec les copines, il faut aller à l'école.

 

Quand il ne pleut pas, Alba aime partir avec son père dans le bois juste derrière sa maison. Ce bois est rempli de champignons de toutes les couleurs, mais la plupart du temps, ils se contentent de les observer car son père n'est pas un spécialiste. Alba tâte le terrain avec son bâton en évitant les ronces et les toiles d'araignées. Son père cherche des cèpes, comme tous le monde par ici. Il n'en trouve jamais, mais Alba s'en moque. Ce qu'elle aime, c'est explorer de nouvelles pistes, dénicher des passages de lutins à travers les ronces, des repaires de nains masqués par des buissons épais. Un monde magique se tisse entre les branches.

 

Mais aujourd'hui est un jour spécial. Alba a levé le nez un peu plus haut que d'habitude et a vu une forme habillée bouger dans l'arbre puis filer de branche en branche. Son père a fait mine de la croire et a ajouté des détails fantaisistes pour embellir la scène, mais cette fois, c'est vrai, elle a bien vu quelqu'un perché dans les arbres. Alba s'est fâchée et son père a ri. Non ce n'était pas un écureuil! C'était plus grand et ça portait des habits. Le père d'Alba a haussé les épaules avant de retourner à ses cèpes. Des cèpes imaginaires! avait lancé Alba en colère avant de donner un coup de bâton dans le buisson de bruyère le plus proche. Au deuxième coup, une branche avait volé en l'air et au bout de celle-ci se trouvait un petit cercle doré. Un anneau !

 

Alba courut vers son père pour lui montrer la preuve qu'elle n'avait rien inventé, mais il a encore haussé les épaules et lui a demandé d'arrêter un peu avec cette histoire. Ça, c'est bien les adultes! Ils aiment raconter des trucs magiques, mais ils refusent de croire que ça existe vraiment. Alba s’est tue sur le chemin du retour. Elle a fait rouler l'anneau dans sa paume en boudant. Il le fait exprès, c'est pas possible! Ça se voit que c'est un anneau magique. Il est minuscule. Aucun doigt humain ne pourrait l'enfiler.

 

Alba n'eut pas plus de succès auprès de sa mère. Elle s'y connaissait pourtant un peu plus que son père en bijoux. C'est peut-être de l'or, mais c'est trop petit pour être une bague! Tu as sans doute raison, ma chérie. Tu as découvert un véritable trésor. Alba a bien vu qu'elle se moquait d'elle. Tant pis pour eux se dit-elle. Je serai la seule à croire en mon anneau magique et à celle qui vit dans les arbres. Cette nuit là, Alba fut réveillée en sursaut par des petits coups répétés contre ses volets. Elle descendit de la mezzanine et ouvrit la fenêtre en laissant les volets clos. Elle entendit une toute petite voix.

« rends-moi mon anneau s'il te plait! J'en ai grand besoin! »

« Qui es-tu ? »

« Je te le dirai quand tu m'auras rendu l'anneau »

« Et pourquoi je le rendrais ? Je l'ai trouvé, il est à moi maintenant. »

« Et si je te dis que je suis une princesse ? »

« ça ne m'impressionne pas. Ma mère aussi dit ça de moi. Trouve autre chose. »

« Une princesse n'en vole pas une autre. Sois gentille, rends-moi ma bague et je te dirai un secret qu'aucun autre humain ne connaît. »

Alba était curieuse. Elle entrouvrit la fenêtre et vit la petite princesse pas plus grosse qu'un chat. Ses habits étaient fait de feuilles multicolores, de mousse et les coutures étaient en aiguilles de pins. Elle portait une couronne de pommes de pins minuscules. Alba la trouva très jolie. La princesse trembla de peur devant la main immense d'Alba mais elle se précipita sur l'anneau quand elle le vit au creux de sa paume.

« Merci infiniment! Je veux bien croire maintenant que tu es aussi une princesse. Cet anneau est très important pour moi. C'est le secret que je vais te révéler ce soir. »

Alba vit la princesse diriger son doigt orné de l'anneau en direction du jardin. Elle était très impatiente. Qu'allait-elle faire apparaître ? Une marmite remplie d'or ? Un prince charmant peut-être ou quelque chose qui n'existe pas comme un arbre à frites ou une fleur d'argent? Des formes poussèrent entre un arbousier et la bruyère. Des champignons ? C'était là toute sa magie ? Alba marqua sa déception.

« Ce ne sont pas de vulgaires champignons, ce sont des cèpes délicieux . C'est mon travail de les semer un peu partout dans la forêt. »

« Je ne comprends pas en quoi c'est si important pour toi de faire pousser des champignons... »

« Notre petit peuple a besoin de la forêt et les humains détruisent tout ce qui ne leur est pas utile. Alors tant qu'il y aura des cèpes par ici, les arbres resteront. Et tant que les hommes chercheront les champignons, ils ne s'intéresseront pas à ce qui se passe au dessus de leur tête et nous pourrons vivre en paix. Voilà, je t'ai dit mon secret. Une vraie princesse sait garder un secret toute sa vie. Tu penses pouvoir y arriver ? »

Alba se gratta le sommet du crâne tout en réfléchissant.

« Je veux bien garder ce secret à deux conditions: Quand j'irai me promener dans les bois avec mon père, tu feras pousser des cèpes sur notre chemin, assez pour remplir un panier. »

« Je veux bien faire cela pour toi, mais quelle est ta deuxième condition ? »

« Que tu viennes me voir souvent à la fenêtre pour qu'on papote entre princesses. On se parlera de princes charmants, de bijoux, de mode et de secrets de beauté. Je me sens un peu seule en automne et j'ai besoin de compagnie. »

 

 

 

La princesse des arbres promit de revenir souvent et Alba retourna dans son lit plein de rêves et enrichie d'une nouvelle amie. Elle attendait avec impatience la prochaine sortie en forêt avec son père et imaginait déjà la joie qu'il aurait à se prendre pour le champion des champignons.