Nina rit Jaune

 

L'air du temps est un parfum puissant scanderont les uns :

un air entêtant de conquête,

un air assourdissant triomphal,

un air satisfait du devoir accompli.

 

L'air du temps est un parfum coquin aux narines des autres :

un air plus léger que l'air

un air futile et vaporeux

un air qui se réchauffe à un autre.

 

L'air du temps est l'émanation d'un poison pour d'autres encore :

un air vicié, chargé de souffre

un air baudelairien dopé aux métaux lourds,

un sale air, sur de sales affaires.

 

Et puis il y a ceux pour qui l'air n'est plus :

les asphyxiés d'une vie, les poumons pleins de boue

Les emmurés croyant trouver là une échappatoire

Les noyés d'avoir trop avalé de larmes

les étranglés à l'autel d'une souffrance jamais entendue

les pendus qui s'exclament à l'envers

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0