Révolte rampante.

 

Douce quand on l'écrase, et molle !

Chaleureuse quand on la jette au sol

toujours accueillante quand on la souille

soumise à nos pieds qui la fouillent

 

Elle reste humble, sans aucune perspective

se contente d'être là, au milieu des convives

On lui marche dessus et elle en redemande

se suffit d'une goutte de vin, et de quelques amandes

 

 

Rien ne lui hérisse le poil, quoiqu'on ose

elle reste sagement où on la pose

Il faudrait qu'elle se fume un peu... la moquette

qu'elle prenne un peu de hauteur la carpette

qu'elle s'imagine tapis volant

aux antipodes d'un quotidien rampant !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    lesecretdespensees (lundi, 12 mai 2014 20:30)

    J'aime beaucoup ce texte et ce jeux avec les mots, révolte rampante comme 2 opposés qui sont liés, entre l'animé et le mort... ça donne de l'énergie au texte.